Conférence de Danièle Festy sur les huiles essentielles

Hier soir à l’Entrepôt à Paris se tenait une conférence organisée par Pranarôm  » l’aromathérapie familiale, prendre soin de ses enfants et de sa famille ». Danièle Festy, auteur de livres sur l’aromathérapie, devait nous apprendre quelques formules pratiques et sûres…

C’était pour moi l’occasion de clore cette journée de la femme en retrouvant quelques cosméteuses que je ne connaissais que virtuellement, et de voir ce qui pouvait bien se raconter dans une conférence grand public gratuite, organisée par un laboratoire vendant des huiles essentielles
j’ai un à priori positif, Pranarôm est un laboratoire qui propose des huiles essentielles de qualité. Vous l’aurez peut-être remarqué, ils sont très actifs côté communication depuis septembre… Et pour cause, tout un tas de nouveaux produits sortent chez eux, en particulier des mélanges tout prêts.

Il s’agit donc d’un cycle de 5 conférences, organisées dans différentes villes sur la France et en Belgique, ils ne vont pas chômer jusqu’en Mai !

Chaque participant a reçu un sac contenant un peu de pub : leurs nouvelles gammes, une plaquettes avec la liste des livres de Danièle Festy et ses coordonnées, un flacon de 5 ml d’Aromaforce « résistance et défenses naturelles » et le guide des huiles essentielles chémotypées.

Ce petit guide est particulièrement intéressant, vous pourrez vous le procurer aussi dans les magasins bio qui revendent la marque, il est gratuit et selon moi suffisant pour démarrer en aromathérapie.

Concrètement avec 1h30 de conférence, si vous vous y connaissez un peu en aromathérapie, comme moi vous n’aurez rien appris… Les grands débutants auront au moins reçu un petit guide intéressant et auront été aiguillés sur des mélanges d’huiles essentielles tout prêts avec lesquels il n’y aura que peu de risques d’erreurs, et ceux qui étaient venus chercher des recettes auront été déçus, nous avons vu une recette de suppos bébés contre la bronchiolite, à faire réaliser en pharmacie.

 

Ce que j’y ai trouvé d’intéressant pour débuter en aromathérapie :

  • des conseils sur la conservation des huiles essentielles et des mélanges réalisés
  • des précautions d’emploi selon l’utilisation (en diffusion, sur la peau, par voir orale) et selon la personne qui les utilise (bébé, femme enceinte…)
  • des indications pour le dosage des huiles essentielles

 

En 1h30, impossible d’entrer vraiment dans le détail, il s’agissait juste d’un survol des possibilités… Les nouveaux produits Pranarôm ont largement été mis en valeur, après tout, c’est une opération de communication !

Ce qui m’a un peu gênée, c’est le fait de présenter l’aromathérapie comme une solution pour tout types de problèmes, à utiliser largement, en diffusion journalière par exemple. Effectivement, l’utilisation des huiles essentielles montre leur grande efficacité dans de nombreux domaines, en particulier dans le domaine antibactérien et antiviral.

Jusqu’à présent il n’y aurait pas de résistance comme pour les antibiotiques. Cependant elles sont encore très peu utilisées dans ce domaine. Qu’en sera t’il si on les utilise à plus large échelle ?

Même si elles sont naturelles les huiles essentielles, de par leur mode d’obtention, contiennent des molécules qui n’étaient pas présentes dans la plante de départ, des molécules très actives et très concentrées. Les allergènes listés en cosmétologie sont d’ailleurs souvent des molécules issues des huiles essentielles.

Alors autant je trouve ces huiles essentielles indispensables en traitement ponctuel, de courte durée, pour des problèmes où on ne peut pas faire mieux autrement ou aussi bien sans effets secondaires, autant je m’interroge sur leur utilisation journalière, par exemple pour se relaxer.

De mon côté j’ai donc choisi de les utiliser ponctuellement, en particulier lorsqu’il faut faire appel à leurs qualités antibactériennes et antivirales.

Je les utilise également parfois pour parfumer mes savons, parce que dans un produit rincé la peau est moins en contact avec le produit.

 

Et vous, comment les utilisez-vous ?

 

5 Commentaires sur “Conférence de Danièle Festy sur les huiles essentielles

  1. Mariejoe says:

    Très intéressant cet article. Surtout d’avoir ton point de vue sur le sujet. J’ai souvent remarqué que les avis sur les he était très différent de la part des chimistes et biochimiste comparer à ceux des pharmaciens.
    Pour ma part j’aime beaucoup utiliser les he mais j’avoue me limiter qu’à certaines pour usage quotidien (déo, boutons, etc.). J’en diffuse aussi mais pas à tous les jours. Je pense qu’il y a encore beaucoup d’études à faire sur l’utilisation régulière des he avant d’en connaitre totalement les effets. J’ai un grand terrain allergique aussi, tant au niveau alimentaire que saisonnier… je choisi donc aussi avec beaucoup de prudence. J’ai déjà fait une grosse allergie à une huile essentielle et t’inquiète je ne suis pas prête de retenter l’expérience. Une he que j’avais pourtant l’habitude d’utiliser de temps en temps sans souci… alors je me pose aussi beaucoup de questions sur les marques, les lots, les récoltes… qui saurait influencer considérablement les effets d’he.

    Mais je dois avouer qu’aujourd’hui j’aurais bien du mal à m’en passer ^^.
    Bisous !

    • Marie says:

      Merci pour ton expérience Mariejoe, par curiosité tu as fait une allergie à quelle HE ?
      Et puis sinon c’est bien ça l’allergie, on utilise le produit sans problème un certain temps, le temps que le corps soit sensibilisé, et puis la fois d’après le corps réagit…

      Bises

      • Mariejoe says:

        J’ai fait une allergie à l’huile essentielle de petit grain bigarade, je l’ai utilisé occasionnellement pendant des années… à voir une fois par 2 ou 3 mois rien de bien intense.
        J’ai déjà des allergies saisonnières et pendant ce temps j’évite toutes les he. Mais là mon corps n’était pas en mode « attaque » avec les allergies. C’est étrange…

  2. Lilydine says:

    Hello,

    Tu connais mon point de vue…sur la conférence lol
    Les HE, sont très présentes dans ma vie, je les mets dans mes soins, tous, produits d’entretien et je les cuisine (en fin de cuisson)et desserts.
    Je les diffuse et utilise en prévention des maladies, nous ne sommes pour ainsi dire jamais malades, les antibiotiques si on n’en utilise pas c’est que l’on en arrive jamais là, ou peut-être, une fois par an pour notre fils Florent et encore.
    J’ai passé un trop petit moment avec toi, je crois que l’on va vraiment bien s’entendre…
    Des bisous !

    • Marie says:

      Hello Lilydine

      intéressant ton point de vue sur les huiles essentielles. de mon côté j’ai aussi beaucoup utilisé en prévention quand il y a des microbes autour de moi, ou pour diverses préparations cosmétiques.

      Avec le recul je me rends compte que c’est l’arrivée de ma fille, et l’obligation de se soigner autrement pendant la grossesse qui m’a fait les réserver aux situations où je ne peux pas faire autrement. Ce qui veut dire aussi pas mal de fois 😉

      Bon, on est en région parisienne, on devrait pourvoir se retrouver facilement !

      Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *