Après shampoing maison à l’Hibiscus

La fleur d’Hibiscus a la propriété de donner une infusion d’une jolie couleur rouge. En Guyane j’ai déjà utilisé des feuilles d’Hibiscus pour démêler les cheveux. Il suffit de les broyer dans de l’eau pour obtenir un gel, qui appliqué sur cheveux humides aide à les démêler. Vous trouverez également les fleurs d’Hibiscus sous le nom de Karkadé dans les magasins africains.

Ici l’infusion ne forme pas de gel, et je l’ai surtout utilisée pour obtenir une jolie coloration girly, qui associée à l’extrait aromatique de fraise donne vraiment l’impression d’utiliser un smoothie à la fraise !

Cet après shampoing plaît beaucoup aux petites filles, vous l’avez sans doute deviné…

 

Il faut d’abord réaliser l‘infusion d’Hibiscus :

Faire bouillir 200g d’eau. Ajouter 5 g de fleurs d’Hibiscus quand l’eau bout. Laisser infuser environ 15 minutes.

 

La recette pour 100g d’après shampoing maison :

 

Ingrédients Quantités en grammes A quoi ça sert ?
BTMS 7 émulsionnant démêlant
Huile de Jojoba 11 assouplit les cheveux, les rend brillants
Huile de Coco fractionnée 10 huile fine, facilite la glisse du peigne
Cosgard 0,6 conservateur autorisé en cosmétique bio
Infusion d’Hibiscus 62,9 colorant naturel
Glycérine 4 agent hydratant
Vitamine B5 2 rend les cheveux faciles à coiffer, brillants
 mousse de coco (béta) 2,5 facilite le démêlage, antistatique
Extrait aromatique de fraise 0,5 pour le plaisir !

 

Matériel utilisé :

un récipient pouvant contenir au minimum 200 ml, un mixer à pied, un fouet, une spatule pour racler, des spatules pour peser, un petit récipient, une balance précise à 0,1g.

 

Fabrication du baume démêlant :

Se laver les mains et désinfecter les ustensiles.

Dans le grand récipient, peser le BTMS, les huiles de Jojoba et de Coco fractionnée, le cosgard, l’infusion et la glycérine.

Faire chauffer au bain-marie.

Lorsque le BTMS est fondu, retirer du bain-marie et mixer par à coups pendant 1 minute. L’émulsion se forme tout de suite, elle est rose et liquide.

Placer dans un bol d’eau froide et mélanger régulièrement au fouet. Faire attention à ne pas faire mousser ! La crème va épaissir.

Peser dans le petit récipient le reste des ingrédients (vitamine B5, mousse de coco et extrait de fraise). Mélanger et ajouter à la préparation quand elle est aux alentours de 40°C (on peut poser la main sur les parois et sentir que c’est encore un peu chaud).

Bien mélanger pour homogénéiser, le baume devient légèrement plus fluide.

Conditionner  en flacon souple avec ouverture large (le produit épaissit le lendemain…) et étiqueter en indiquant la date de fabrication. Le produit peut se conserver environ 2 mois. En cas de changement d’aspect ou d’odeur, jeter le produit pour éviter toute contamination bactérienne.

 

Comment utiliser le démêlant ?

Après le shampoing étaler une noix de crème sur les longueurs et pointes. Masser doucement et peigner. Rincer abondamment.

Ce baume démêlant est bien adapté aux cheveux longs métissés, bouclés, ou aux cheveux crépus qui viennent de faire leur Big Chop !

La vitamine B5 (panthénol) et l’huile de Jojoba permettent de nourrir, d’assouplir les cheveux et de les rendre brillants sans les alourdir.

Pour d’autres textures de cheveux il faudra adapter les quantités de BTMS et d’huiles.

 

Vous l’avez sans doute remarqué… Il reste de l’infusion d’Hibiscus… J’en fais toujours un peu plus car c’est une boisson acidulée délicieuse à boire !

Vous pouvez acheter les produits nécessaires pour cette recette dans ma boutique d’ingrédients cosmétiques naturels ou directement cliquer dessus dans le texte de la recette pour trouver leur page.

N’hésitez pas à venir commenter et donner vos astuces 😉

 

 

27 Commentaires sur “Après shampoing maison à l’Hibiscus

  1. Vanou says:

    Coucou !

    Merci beaucoup pour cette recette !

    Petites questions :
    – J’ai les cheveux normaux, quelles sont les huiles que je peux utiliser ?
    – Je laisse le même pourcentage pour les huiles ?
    – Est-ce que je peux conditionner la recette dans un tube (que l’on presse) au lieu d’un flacon ?

    Désolée, je pause beaucoup de questions ^^

    A bientôt !
    Bonne fin d’après-midi
    Amicalement
    Vanou

    • Marie says:

      hello Vanou

      cette recette convient bien pour tous type de cheveux de normaux à un peu secs.
      si tu la trouve trop lourde pour tes cheveux, tu pourras réduire le jojoba à 5g, mais je pense que telle quelle elle te conviendra bien.
      on peut aussi la mettre en tube, elle sort suffisamment bien.

      et pour finir pas de problème pour les questions, c’est ça l’intérêt du blog 😉

      bonne journée

  2. Kelyrin says:

    Bonjour Marie ! Je suis tombée sur cette recette en cherchant comment s’applique un après-shampoing… Car j’en ai fait un et j’ai du mal à n’appliquer qu’une noisette comme recommandé ! Je voulais te dire que ta recette est super, elle me fait vraiment vraiment vraiment envie ! la jolie couleur rose, l’arôme fraise… J’ai hâte de pouvoir la tester ! Je pense qu’il faudra que je refasse une petite commande avant. Je m’en vais de ce pas découvrir le reste de ton blog. Grosses bises et merci pour le partage !

    • Marie says:

      Hello Kelyrin !

      ravie que ma recette te tente 😉

      je n’en ai que des compliments pour celles qui l’ont testée…
      sans arôme fraise c’est sympa aussi, car il n’y en a pas encore en boutique…
      je mettrai en ligne sous peu un parfum naturel qui a une odeur douce et sucrée, qui rappelle la pistache et l’amande… un délice pour les petites et grandes filles 😉

      pour n’appliquer qu’une petite quantité, sur cheveux longs je mets plutôt une noix… que j’applique d’abord sur les pointes et longueurs. je peigne ensuite d’abord les pointes, en remontant petit à petit, ce qui permet de n’en mettre que très peu au niveau des racines et surtout de démêler sans faire mal.

      bonne tambouille !

  3. Lilits says:

    Marie,
    une question concernant l’hibiscus, j’ai appris via une copine qui a des probs de tyroide que l’hibiscus était proscrit dans ce cas même en cosmétique. est-ce vrai ? merci

    • Marie says:

      Bonjour Lilits

      je n’ai jamais entendu parler de ça en cosmétique. Dans notre cas de baume démêlant, je pense que ça ne pose de toute façon pas de problème pour 2 raisons :
      – le produit est appliqué sur les cheveux, avec un taux de pénétration dans le sang nul
      – le baume est rincé

      Cela dit l’après shampoing peut tout à fait être réalisé sans l’infusion d’hibiscus, je l’ai surtout utilisée ici pour la jolie couleur rose…

      Bonne journée

  4. Muli says:

    Bonjour Marie!

    alors par où commencer? j’ai réalisé il y a une semaine maintenant le lait capillaire que vous m’avez conseillé. et je dois vous dire un grand merci. la recette est vraiment agréable et le one pot m’a séduite car elle permet de réduire et simplifier les recettes. j’ai dû introduire du jus d’aloé vera dans la quantité d’eau. je suis conquise. mais comme je compte faire également l’après shampooing, j’aurai une question à propos de la mousse de coco. je n’arrive pas à m’en procurer cependant je pensai la remplacer par la mousse de babasu. est ce compatible?

    • Marie says:

      Bonjour Muli

      la mousse de coco c’est la cocamidopopyl bétaïne. Elle peut être remplacée par la mousse de babasu sans problème.
      je devrais avoir la mousse de coco en boutique sous peu !
      Bonne fabrication !

      • Muli says:

        Merci effectivement avant que tu ne réponde j’avais déjà tenté avec de la mousse de babasu et c’est extra. je tiens vraiment à dire chapeau. je suis complètement dingue de tes recettes!
        bises

  5. Muli says:

    oh merci pour votre réponse je vais essayer tout ça et je vous tiens au courant! merci encore

  6. muli says:

    bonjour Marie
    je suis adepte de la cosmétique fait maison et jusque là j’avais pour référence le site de AZ mais vos recettes m’ont séduites et j’ai besoins d’une mise au point sur votre technique d’émulsion. pourquoi ne séparez vous pas les phases et est ce nécessaire au final de séparer les différentes phases. deuxième question 🙂 pour une composition de lait capillaire léger vous conseillerez quelle proportion d’eau et d’huile? j’ai les cheveux crépus pour précision.
    merci beaucoup

    • Marie says:

      Bonjour Muli

      déjà merci, je suis ravie que ces recettes vous plaisent et vous inspirent, encore plus si vous consultez AZ régulièrement 😉
      Pour la technique d’émulsion, avec le BTMS on peut vraiment faire les 2. La seule précaution à prendre quand on fait du one pot, c’est de vérifier que les cires (BTMS, alcool cétéarylique) ont bien fondu, parce que sinon l’émulsion ne se fera pas.

      Si vous débutez et que vous avez la place de faire chauffer 2 petits bols,gardez la méthode classique : l’eau et tout ce qui est soluble dedans d’u côté, les huiles et émulsionnants de l’autre. Faire fondre et verser l’eau sur l’huile en fouettant.
      Le plus important en fait c’est ensuite de mixer (j’aime en particulier le pied mixer à soupe, c’est ce qu’on utilise dans les labos…) pendant 1 à 2 minutes, par à coups. C’est ce qui permet d’affiner la taille des gouttes dans l’émulsion et de la stabiliser.

      Pour un lait capillaire léger, je vous conseille cette recette, pas trop grasse, bien adaptée en soin quotidien des cheveux crépus :
      http://secrets-cosmetiques.com/recettes-cosmetiques/lait-capillaire-sans-rincage/

      Amusez-vous à changer les huiles en fonction de ce que vos cheveux aiment ou de ce que vous avez !

  7. Marge says:

    Salut Marie , je veux colorer mes cosmétiques home made et mes pâtisseries avec de l’infusion d’hibiscus mais je voudrais en faire d’avance et le conserver . Sais tu combien de tps l’infusion se conserve et dans quel contenant …?

    • Marie says:

      Bonjour Marge,
      tu peux la conserver 2 jours au frigo, dans un récipient en verre fermé.
      Si tu veux la conserver plus longtemps ajoute 0,6% de cosgard.
      La couleur n’est pas stable très longtemps : elle commencera à devenir un peu plus orangée en 1 mois.

  8. roussel says:

    Bonjour,

    Cela fais plusieurs fois que je fais ce masque il est super par contre je suis toujour à la recherche d’un shampoing solide pour mes cheveux crépus ce que j’ai déja fais sont bien mais laisse un peu les cheveux reches je recherche un shampoing solide tout doux tous doux avez vous une recette pour moi ???

    • Marie says:

      Bonjour,

      pour adoucir les shampoings solides, je conseille d’utiliser du SCI en plus grande quantité que le cocosulfate, des beurres végétaux environ 10% et environ 10% d’huile.
      j’ai une recette très sympa, avec un actif qui lisse les écailles et facilite le démêlage, et j’espère la commercialiser d’ici quelques mois 😉

  9. Alicia says:

    Merci, merci, merci!!!
    Adepte depuis quelques mois des produits cosmétiques fait maison et d’aromathérapie, j’utilise un shampoing maison aux huiles essentielles qui me laisse les cheveux très propres mais avec une texture « paille » à l’arrière du crâne et un démêlage très difficile. J’ai alors décidé de faire votre après-shampoing que j’ai testé ce soir et Ô bonheur, mes cheveux frisés sont doux, soyeux, démêlés en 1min sans problème. Je suis super contente. J’ai respecté votre recette en ne chngeant que le thé car je ne trouvais des feuilles d’hibiscus nul part, j’ai donc mis du jasmin.
    J’ai hâte de tester vos autres produits et d’en voir de nouveaux être ajoutés.
    Encore merci de partager votre savoir avec nous!!!

    • Marie says:

      Bonjour Alicia,

      merci pour votre commentaire !
      Effectivement les shampoings maison sont souvent très décevants pour le démêlage, il faudra que je pense à publier ma recette qui ne transforme pas les cheveux en paille !
      Pour l’hibiscus, j’ai utilisé les fleurs pour obtenir la couleur rose (et si on utilise les feuilles fraîches, on aura un mucilage, mais je ne sais s’il est compatible avec le BTMS…). C’était surtout pour la jolie couleur, c’est vrai que ça fonctionne très bien sans !

      Comme vous l’aurez constaté, je suis un peu fainéante pour l’ajout de formules 😉 mais avec des commentaires comme ça, ça m’encourage !

  10. fkere says:

    Coucou..super la recette! je viens de la teser..elle a une belle consistance cremeuse et une magnifique couleur! c’est obligé de la rincer ou on peu s’en servir comme crème?
    je suis débutante donc désolé pour les questions stupides :))

    • Marie says:

      les questions ne sont jamais stupides, il ne faut pas hésiter à demander, c’est à ça que sert le site !

      Alors pour en faire une crème à appliquer en soins quotidien, sans rinçage, il faut enlever la mousse de coco.

      sans cet ingrédient tu pourras quand même l’utiliser en soin démêlant avec rinçage, voilà un soin 2 en 1 !

  11. Vidgie says:

    Je l’ai fais!!! Avec de l’huile de coco brut + huile de coton! La couleur: Hummmmm … j’ai pas rajouté de fragrance.. ça sentait déjà très bon le coco!
    Mes cheveux étaient doux et brillants! Et Bien sûr bien démêlés! Je vais faire le post dès que possible sur mon blog. Je te tiens au courant 🙂

  12. Vidgie says:

    Super la recette!!

    Je vais la faire en remplaçant l’huile de jojoba par l’huile de yangu ou autre. Par contre j’ai de l’huile de coco brute qu’on m’a rapporter de côte d’ivoire. Je pense que je vais réduire la quantité d’huile de coco et rajouter plus de l’huile de yangu.
    Je te tiendrai au courant du résultat 😉

    • Marie says:

      Bonjour Vidgie,

      l’huile de coco fractionnée et le Jojoba sont des huiles très fines et glissantes, qui permettent de vraiment bien faire glisser le peigne. Si tu les remplaces tu obtiendras un soin plus nourrissant (et toujours bien démêlant grâce au BTMS).
      J’ai hâte de voir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *